Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

d'après l'Odyssée Homère

Sur une idée originale de Philippe Ferran et d'Héloïse Martin

 

 

Une plongée au cœur de l’Odyssée

à partir de 5 ans

 

 

L-ODYSSEE.jpg

 

Dialogues et mise en scène de Philippe Ferran

Avec : Denis Barré, Patricia Varnay et Héloïse Martin

 


Spectacle soutenu par l’Adami

Merci à L’Esperluette


 

Galerie photos ici

Dossier de diffusion ici

Dossier pédagogique ici

La presse ici


 

Odyssee 6616 

L’HISTOIRE

 

 

Mr Personne est  un vieux bonhomme, qui veut faire son loto,  regarder sa télé et caresser sa chatte, Pénélope… Il a pourtant été un héros. Le héros le plus extraordinaire de toute l’histoire de l’humanité : le héros de L’Odyssée. Mais il est en train de tout oublier : ce qu’il a été, son histoire, et les personnages qui y ont participé, jusqu’à son nom. Alors quand sa télé tombe en panne, c’est la catastrophe.  Avertie par mademoiselle Calypso, sa garde-malade, Circé vient chez Mr Personne pour l’envoyer au cœur de l’Odyssée à la recherche de son nom. Il part donc sauver l’histoire de l’oubli, et tous ses personnages d’une mort certaine. Il va revivre son voyage-son Odyssée- à l’envers, à la recherche de son identité : il échoue sur l’île des Lotophages, rencontre Éole, affronte les monstres Charybde et Scylla, les Sirènes et enfin, retourne sur l’île du Cyclope, afin de réparer son œil...

 

 

L-Odyssee 2814


 

Note d'intention :


 

La pièce suggère un voyage intérieur, un voyage rêvé. La scène devrait fonctionner comme un champ de bataille aux multiples rencontres, confrontations, explications et pourtant le personnage principal reste immobile sur son fauteuil. Il faudra donc donner du spectacle aux enfants par des artifices extérieurs : lumières, sons, projections, télévision. Le décor devra être clair, pour prendre la lumière, celle de la mer, de la plage et du soleil couchant.  

Rêve et réalité, vie vécue et vie rêvée est le thème général du spectacle. Mais ce rêve est double : quand monsieur Personne se réveille au début de la pièce il croit avoir rêvé et c’est pourtant là le début de son rêve. La fin se doit de rétablir une réalité. Il sera important de semer dans les décors, costumes et accessoires, des indices oniriques qui se résoudront dans la dernière partie. Ces indices existent déjà dans le texte entre le nom des canaris, de l’aspirateur et des personnages. Il faudra établir des connections entre le meuble de la télé et la marionnette-cyclope, entre les tapis et les îles, les armes et les objets de la chambre de monsieur Pierson.

Il faudra également traiter avec grand soin les créatures mythologiques qui vont envahir progressivement le théâtre. Ils sont le spectacle proprement dit. On doit avoir quitté la chambre du vieux, oublié presque Ulysse, pour n’avoir plus devant soi qu’une scène de Guignol aux multiples recoins. Les enfants doivent être excités en se demandant quel monstre va sortir de la boîte. Ils doivent être ravis et terrifiés. Seuls des masques et marionnettes très travaillés pourront rendre l’effet voulu.

Il restera à définir un code exact pour jouer les scènes de comédie. Le style du texte suggère autant un divertissement proche du café-théâtre qu’une véritable épopée. Il ne faudra oublier ni l’un ni l’autre. Les comédiens pourront distraire en n’omettant pas les ruptures, contrastes et jeux de mots, mais ils devront aussi faire passer des informations, apprendre des noms encore inconnus, préciser sans cesse les situations et les enjeux. Enfin, nous nous saisirons de l’opportunité que donne la pièce de dialoguer avec les enfants. Ce sera le meilleur moyen de se connecter avec le public et que tout le spectacle en fin de compte soit aussi une histoire qu’on raconte.

 

 

L-Odyssee 2807 

 

L’Odyssée de l’enfance, notes de travail


De la nuit rande Mythologie d'avoir inventé et d'alimenter encore nos petites mythologies modernes d'exotisme, de sport et de foyer familial, mais de Rambo à Monte Cristo, en passant par E.T. et Jules Verne, le voyage d'Ulysse n'en finit pas de faire écho. Parce qu'il est une aventure positive qui se termine bien, le schéma scénaristique de L'Odyssée est partout présent ; et comme le lecteur-spectateur pressent qu'inéluctablement l'histoire se soldera par un retour au foyer, le scénariste ne se prive pas de faire encourir  à son héros des dangers réels ou imaginaires terrifiants. Mais L'Odyssée peut se lire également comme une quête intérieure où l'imaginaire et la méditation peuvent alimenter une pensée profonde, un effort pour analyser ses propres turpitudes avant de revenirà soi-même et à la conscience du monde réel.

 

 

Nous voulons que L’Odyssée de Monsieur Personne soit pour  un enfant une découverte du monde et de lui-même. L'idée centrale est de passer progressivement de notre monde familier un peu gris à celui de L'Odyssée fait d'images colorées de mer et de soleil. Comme dans les contes directement issus de L'Odyssée (Pinocchio, Les Voyages de Gulliver, Le Petit Prince, Alice au pays des merveilles) l'enfant devra situer sa taille et sa masse par rapport à celles des adultes et des monstres qu'il côtoiera. Le monde qu'il visite est terrifiant et il se perd  commeUlysse dans l'immensité de la mer et du temps avant d'être rendu à lui-même.

 

  L-Odyssee 2851


Mais au-delà de toutes les considérations sur L'Odyssée et l'univers de l'enfance nous voulons avant tout que le spectacle et la mise en scène établissent un rapport direct entre la scène et la salle ; que ce soit la représentation théâtrale même qui soit pour le jeune spectateur un voyage initiatique ; qu'il découvre et se perde dans chaque tableau comme on explore une île mystérieuse ; qu'il assiste fasciné à la transposition, la transformation de son monde quotidien ; et que, tel Ulysse qui ne sait plus exactement à son retour combien d'années il a passé hors d'Ithaque, il ne puissepas dire en sortant si le spectacle a duré plusieurs heures ou à peine quelques minutes.

 

L-Odyssee 2722

 


 

Dialogues et mise en scène de Philippe Ferran

Avec : Denis Barré, Patricia Varnay et Héloïse Martin ou Marine Ségalen

et les voix de David Legras et Walter Hotton

Costumes : Isabelle Huchet

Masques : Edwige Latrille

Décors : Candice Moise

Vidéos : Julien Lahmi

Musiques : Hervé Jamet

Chants : Leila Baktiar, Hervé Jamet, Delphine Herrmann, Laure Sardin

Son : Pierre Laqueyrerie

Lumières : David Poeuf

Photos : Joël Martin et Julien Calviac

 

 

CONTACTS :

PRODUCTION : Carabistouilles et Cie C/O L'Esperluette 3 sente des Dorées 75019 Paris

Tél. : 09 53 20 66 33 / 06 71 60 68 91, Mail : carabistouillescie@gmail.com


DIFFUSION : Elodie Audin, Tél. : 09 53 20 66 33, Mail : diffusion.carabistouilles@gmail.com

 

 

 

L-Odyssee 2799

Partager cette page

Repost 0
Published by

Recherche

Les gens de la compagnie

L'actu

  • Nouveau programme des Ateliers 2017-2018 : Rejoignez-nous !
    Le nouveau programme est prêt : Ateliers hebdomadaires ou mensuels à La Rochelle ou à Paris Pour cette nouvelle saison, nous vous avons préparé plein de belles surprises : nouvel intervenant (Denis Barré tiendra la barre de l'atelier du lundi à la Rochelle...
  • Nouvelle création : exploration de "Barbe-Bleue" en cours
    Sortie de résidence : mercredi 29 mars à 18h au Carré Amelot - La Rochelle La petite porte au fond du couloir "Qu'est-ce que tu aimerais faire dans la vie ? Tu sais pas ? Faut savoir... C'est important de savoir, d'avoir un projet. Si tu réussis pas ta...
  • Prochain rendez-vous : le 11 février à Aytré (17) !
    Venez découvrir nos "Enfablées !" à la Maison Georges Brassens, à Aytré le samedi 11 février 15h. réservations : 09 53 20 66 33 ou par mail carabistouillescie@gmail.com tarifs : 8€/6.5€ "Enfablées ! le monde merveilleux des fables de La Fontaine" : masques,...

La Vie De La Compagnie

Catégories